Si vous faites appel à un graphiste c’est tout d’abord pour mettre en place votre « communication », que ce soit pour l’entièreté de votre identité ou pour une simple carte de visite, il est important de bien communiquer avec votre graphiste !

Il arrive bien trop souvent que la compréhension ne se fasse pas, surtout au premier jet de projets. C’est pourquoi, je vous donne quelques astuces pour réussir à vous faire comprendre au mieux possible par votre graphiste.

1/ La rencontre

Une chose primordiale, en tout cas à mes yeux à présent. C’est de rencontrer votre graphiste ! Il n’est pas toujours évident de le faire, soit à cause de la distance, de votre agenda complet… mais dans ce cas, faites tout ce que vous pouvez pour entretenir une réelle conversation par téléphone et encore mieux, en vidéo conférence. Cela permettra au mieux de vous faire une idée sur la personne qui va faire de votre communication visuelle votre atout majeur et ainsi de mieux la cerner, vous pourrez alors mieux vous comprendre, dessiner des schémas de vos attentes, échanger sur le sujet mais aussi d’obtenir de bons conseils essentiels à votre image. Au pire des cas, si la rencontre ou la vidéo conférence sont impossible, ce sera de placer de vrais mots par téléphone car par écrit (par expérience) je peux vous assurer que tout est très vite incompréhensible (pour les deux parties).

2/ Le jargon des graphistes

Dans l’entrain de la conversation avec votre graphiste, il arrive souvent que par habitude, ce dernier emploi des termes qui peuvent vous paraître chinois. N’hésitez surtout pas à le stopper et à lui demander ce que tel mot signifie. Dans le cas contraire, votre graphiste va penser que vous avez tout comprit et vous risquez de vous retrouver avec un résultat ou un support que vous n’avez en fait pas demandé.

3/ Faites une demande précise

Soyez précis dans votre demande, transmettez bien toutes les informations nécessaires à votre graphiste en ce qui concerne votre communication. Votre public cible, vos attentes, vos besoins… Sans quoi, il risque de vous présenter un projet à l’opposé de ce que vous aviez en tête.

4/ Faites des recherches

Avant même de consulter un graphiste, je vous conseille de prendre les devants ! Effectuez une recherche sur internet pour voir ce qu’il se fait, ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas… Regardez aussi déjà des nuanciers de couleurs afin d’indiquer vos préférences ou vos besoins. Par exemple vous souhaitez un logo : regardez des logos que vous aimez, ceux que vous n’aimez pas du tout, ce qui est déjà fait dans votre domaine, pour vous donner des idées mais aussi pour ne pas vous retrouver avec le même logo que tout le monde !

5/ Donnez une tranche de prix pour votre budget

Je conseille ceci, pas pour que votre graphiste s’aligne et vous rende un travail trop vite fait sans réflexion, mais plutôt pour qu’il puisse vous proposer la meilleure solution adaptée à vos moyens. Car il peut arriver que le devis que vous recevez semble trop petit (il manquerai alors peut-être des services…) et donc risque de vous paraitre trop peu professionnel mais aussi à l’inverse, un devis proposé trop lourd à supporter, alors que vous n’avez peut-être pas besoin de tel ou tel service… (ex : pour un site internet, certains services sont compter alors que vous pourriez faire certaines choses seul de part votre métier ou votre expérience).

6/ Surtout RE-RE-RE… vérifiez bien le travail

Je vous conseille de toujours bien relire vos textes, vérifier si tout est bien à la bonne place, avant de donner votre accord pour une impression (pour une mise en ligne, fort heureusement, certaines choses peuvent être rapidement modifiées) mais dés que votre carte de visite est partie pour être imprimée, c’est trop tard ! Une faute de frappe de la part de votre graphiste, ou une faute dans le texte que vous avez fourni, peu importe ! Le graphiste n’est jamais tenu responsable de ce genre d’erreur si celle-ci figurait sur le document que vous avez approuvé avant une commande d’impression. Alors pour éviter tout problème entre vous et votre graphiste, surtout, prenez la peine de bien vérifier tous les documents avant de les approuver. Ce serait triste que cela crée une mauvaise entente entre les deux parties et donc un mauvais message véhiculer à l’avenir auprès de certains de vos clients/ses clients potentiels.

7/ Gagnez du temps !

Vous allez faire appelle à un graphiste ? Préparez déjà tout ce qui pourrait lui être utile, surtout si vous-mêmes avez besoin que le travail soit rapide, les photos/images à utiliser (si ce n’est pas votre graphiste qui doit les créer ou les chercher et en HD, pas en toutes petites images pixellisées qui proviendrait des fins fonds de Google), vos textes déjà relus sans grands changements à apporter par la suite (sans quoi la mise en page pourrait être perturbée), votre logo si vous en possédez déjà un (en HD ou en vectoriel c’est encore mieux pour lui). Voici la base, mais surtout n’hésitez à lui fournir tout autres supports qui lui seront utiles à la mise en place de votre communication visuelle.

8/ Imposez-vous une deadline

N’hésitez pas à vous imposer une deadline et à la proposer à votre graphiste (une date précise où le travail doit être absolument terminé). Cela aidera beaucoup votre graphiste à pouvoir vous placer dans son agenda auquel cas, vous risqueriez de passer avant ou après un autre client et de ne pas recevoir votre travail à temps. Ce qui implique bien entendu, de vous imposer à vous aussi une deadline avec un petit jeu en cas de soucis (une livraison retardée, un problème d’impression… qui ne dépendent pas toujours du graphiste). Sachez qu’il arrive souvent aux graphistes qu’un client demande le travail pour « hier ». Il n’est pas impossible de le faire, mais faut-il encore que ce même client soit satisfait très très rapidement du travail, que le graphisme ne pourra être étudié comme il le faut si vous vous attendez à un projet exceptionnel et qu’aussi, si il y a lieu de faire des impressions ou de faire appel à un autre organisme de placement d’enseigne, de lettrage … cela risque d’être difficile pour les agendas de tout le monde. C’est pourquoi, je vous conseille grandement de prendre un peu d’avance et de prévoir un peu de temps « au cas où… » afin de ne pas être en retard sur votre ouverture, votre événement …

9/ Posez des questions

N’hésitez pas à poser des questions à votre graphiste, il arrive bien trop souvent que ce ne soit pas le cas, et c’est la que la compréhension ne se fait pas. Votre graphiste pense que vous avez tout comprit et vous lui faites pleinement confiance. Mais à un moment, tout peut être chamboulé par un élément qui n’aura pas été précisé ni par vous ni par lui.

Et voilà un petit condensé de conseils quand vous faites appel à un graphiste. De cette manière, j’ai créé moi-même un document utile pour les entrepreneurs, il contient quelques petites astuces pour être prêt à poser les bonnes questions à votre graphiste et à vous préparer au mieux pour être sûr de recevoir un travail de qualité mais aussi une liste des choses nécessaire à lui fournir pour que le résultat soit au top ! (BIENTÔT DISPONIBLE GRATUITEMENT !)

Si vous cherchez un(e) graphiste pour créer votre identité visuelle ou réaliser vos supports de communication, n’hésitez pas à me contacter pour un devis gratuit.